• "La mouflette" de françoise Dorin

    Coucou
    Aujourd'hui je vous parle du roman "La mouflette" de Françoise Dorin.

    "La mouflette" de françoise Dorin

    Présentation
    L'histoire est celle d'un ménage à trois : Lui, Elle et l'Autre. L'Autre, c'est la mouflette, un bébé de six mois. Pas le genre " risettes et gazouillis ", mais un bébé à problèmes. Un bébé à angoisses. Un bébé tyran, d'une fragilité... herculéenne. Elle s'appelle Ophélie.
    Elle, c'est la grand-mère d'Ophélie. Pas le genre " Mamy confiture ", mais une grand-mère qui voyage, qui travaille, qui sort, qui aime. En vérité, c'est une femme de quarante-trois ans qui a beaucoup de bonheur à rattraper. Et depuis seulement une vingtaine de mois, elle le rattrape avec... "Lui".
    Lui, c'est "Lui". Pas le genre " gentil et confortable ". Sur ses cartes de visite, il s'intitule "Homme libre". Dans la vie, il s'ingénie à l'être et fuit tout ce qui peut entraver son indépendance. En premier lieu, les enfants.
    Pour Elle et Lui, amants comblés et insouciants, l'Autre a beau être au berceau, c'est quand même l'Autre et sa présence entraîne les mêmes conflits que dans la plupart des ménages à trois.

    Mon avis
    J'ai eu dû mal dans les premiers chapitres à me faire aux différents échanges entre Barth et Paule (Lui et Elle). La plume est originale, il faut un temps d'adaptation.
    J'ai aimé les passages ou la "mamie" s'adresse à sa petite fille pour l'apaiser. De beaux moments de complicité et de tendresse. Au fils des chapitres, on est happé par l'histoire avec l'envie de savoir si Paule arrivera à concilier sa vie amoureuse et sa vie avec Ophélie. Le personnage de Barth m'a agacée et je souhaitais fortement que Paule trouve quelqu'un d'autre.
    Du coup j'espérais une belle rencontre et s'est ce qui m'a fait être scotché à ce livre.
    Le thème de la séropositivité y est également abordé. Avec le regard de ces quadragénaires qui n'ont pas utilisés de préservatifs dans leur jeunesse et qui se heurtent à la maladie. Avec des nouvelles rencontres, ils doivent se protéger et l'auteur aborde la gêne et les questionnements que ça engendre. Françoise Dorin a su poser des mots simple sur le sujet.
    Un grand merci à Carole de me l'avoir fait découvrir !

    Passages sélectionnés...
    => "Certains ont des grains de beauté, lui il a des grains de gaieté : dans les yeux, qu'il garde presque en permanence ; dans la gorge, qui explosent en mille éclat de rire ; et deux dans la joue en forme de fossettes."
    => "Il est temps que les geste prennent le relais des mots.
    Que les corps traduisent les émotions des cœurs."
    => "Ensemble ils s'étreignent, se pressent, se fondent, se transpercent et vivent en quelques fulgurances le rêve éternel de tous les amants du monde : ne plus être qu'un !"
    => "Quatre destinées dépendent de la décision qu'elle va prendre. Des mots qu'elle va prononcer."

    ______________________________________________________________________


    Je vous souhaite un excellent week-end. A demain pour la balade de blog en blog.
    Bisous


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :