• "Un souffle, une ombre"

    Coucou

    Aujourd'hui s'est la sortie du livre "Un souffle, une ombre" de Christian Carayon. J'ai eu la chance de pouvoir le lire en avant première du coup je reviens vous faire une petite chronique avec mes impressions.

     




    Résumé
    Été 1980. Le lac de Basse-Misère, dans le sud du Massif central. Un groupe d’adolescents de bonne famille est massacré sur l’îlot où il était parti camper, en marge de la fête du club nautique local. Dans toute la région, l’onde est sismique. Comme un point de bascule irréversible, qui signe la fin d’une époque d’insouciance, et le début du déclin de la vallée. À Valdérieu, principale agglomération du pays, quelque chose s’est brisé pour toujours.
    Trente-quatre ans plus tard, le meurtrier supposé croupit derrière les barreaux. Mais à l’université de Toulouse, le chercheur en histoire Marc-Édouard Peiresoles ne croit pas en sa culpabilité. Originaire de Valdérieu, et témoin impuissant du cataclysme alors qu’il n’était que collégien, il décide de retourner sur place, et de reprendre toute l’enquête. Comme on replonge dans ses propres traumatismes. Comme on lève le voile sur trois décennies de non-dits, en grattant le vernis d’une communauté beaucoup moins lisse qu’il n’y paraît. Derrière les fantômes des adolescents disparus, c’est bientôt le lac de Basse-Misère qui se réveille, tel un prédateur endormi. Déjà prêt à engloutir ses prochaines victimes...

    Mon avis 
    Un polar avec beaucoup de suspense. J'ai découverts la plume de Christian Carayon avec ce livre et s'est une belle découverte. La lecture a été très agréable. Le début du livre met en place toutes les informations nécessaires pour bien se plonger au cœur de l'enquête menée par Marc-Édouard Peiresoles un chercheur en Histoire. J'ai été retournée par les descriptions de la scène du crime qui reviens à plusieurs reprises. S'est sanglant et prend aux tripes. Avec ses descriptions, l'auteur a réussi à m'emmener sur cet îlot et au bord de ce lac. On se retrouve ensuite au cœur de l'enquête avec l'historien qui étudie des dossiers, des journaux vieux de 34 ans. Chaque "accusé" est tellement bien décrit et mit en avant, qu'à plusieurs reprise on a l'impression de découvrir qui est le coupable. Ma déception sur ce livre est venue dans les 70 dernières pages. Le final est long une fois que tout est dévoilé. Certains passages m'ont ennuyés alors que s'est une histoire qui m'a tenue en haleine jusqu'au dénouement. En bref, j'ai découverts un polar au rythme haletant mais ça n'est pas non plus un coup de cœur. J'ai tout de même envie de continuer à découvrir cet auteur.

     

     

    Je continue à lire "Un jour d'avance" de Matthieu Biasotto pour je passerais à la lecture commune du mois d'Avril avec Frog est Ninie ("La femme au carnet rouge" de Antoine Laurain proposé par Ninie)

     

    Passez une belle journée bisous


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :